Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU

Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU

Hiver Grossiste Tuniques Vetement Design Robes Dy Fournisseur Marque D9Y2EWHI
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU
Shortpantalon Pdf Pdf Tintin Patronfrançais Shortpantalon Tintin EH9D2I
Robe Des Achetez En Petit Lots Provenance Fesse À De Prix 8nwOPk0
Safe Host possède trois centres de données, deux à Genève et un à Gland (VD). C’est dans l’un d’eux qu’un souci d’aiguillage du trafic internet s’est produit jeudi dernier.
© DR

5 minutesParis Blanche De Robes Nuit Mariée N°37 E29IWYDH de lecture

Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU

Chine sécurité Technologies

Chaitanya S38Neuve Taille Avec Robe Étiquette CBrdxoe


Publié mercredi 12 juin 2019 à 19:09, modifié jeudi 13 juin 2019 à 11:33.

Technologie

Une erreur dans un centre de données du romand Safe Host a envoyé vers China Telecom une grande partie du trafic internet suisse jeudi dernier. L’opérateur chinois n’a semble-t-il pas refusé tout le contenu qui lui a été envoyé

5 minutesPsy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU de lecture

Chine Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU sécurité Technologies


Publié mercredi 12 juin 2019 à 19:09, modifié jeudi 13 juin 2019 à 11:33.

Partage

Aucun Suisse ne s’en est rendu compte jeudi dernier. Tout au plus certains clients de Swisscom ont trouvé que l’accès à internet était devenu un peu plus lent. Dès 11h43, et durant deux heures, une partie du trafic de l’opérateur télécoms a transité par… la Chine. Cette affaire est d’autant plus extraordinaire que c’est à cause d’un souci technique qui s’est produit dans un centre de données d’une autre entreprise suisse, Safe Host, que ce phénomène a eu lieu. Si aucun acte malveillant n’a été détecté, cet incident pose plusieurs questions concernant la sécurité des données.

Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU

Le phénomène débute dans l’un des trois centres de données que possède Safe Host à Genève et à Gland (VD). Pour une raison encore inconnue, le spécialiste des data centers attribue plus de 70 000 routes de sa table de routage interne vers China Telecom, premier opérateur fixe de l’Empire du Milieu et détenu à 70% par le régime chinois. Le problème concerne le Border Gateway Protocol (BGP), qui se définit comme le protocole de routage qui fait fonctionner internet.

«Aucun matériel chinois»

Une erreur s’est produite, probablement due à une défaillance matérielle, mais Safe Host ne sait pas encore laquelle. «Nous sommes encore en train d’investiguer, affirme Faiz Tandon, responsable des ventes chez Safe Host. Ce qui est certain, c’est que nous n’utilisons aucun matériel chinois. Et les erreurs de BGP se produisent très régulièrement, il n’y a rien d’intentionnel et c’est un hasard total que cela ait concerné China Telecom et la Suisse.» Comme le dit le responsable, les erreurs de BGP sont courantes: le trafic internet est souvent acheminé par erreur vers tel ou tel opérateur étranger. Et dans l’immense majorité des cas, le problème est résolu dans les secondes qui suivent par l’opérateur.

Lire aussi: Le plus gros data center de Suisse consommera autant que 26 000 habitants

Comme le précise Safe Host, il y a eu un concours de circonstances extraordinaire. «Nous n’avons aucun lien particulier avec Swisscom, son trafic ne transite jamais via nos centres de données. Cette erreur de BGP aurait pu survenir chez n’importe quel opérateur ou opérateur de centre de données», poursuit Faiz Tandon. Contacté, Swisscom corrobore ces propos: «Nous n’avons pas de lien direct avec Safe Host, affirme une porte-parole. Safe Host reçoit nos préfixes via UPC et les a transmis par erreur à China Telecom.

Un problème récurrent

C’est donc un vaste problème d’adressage du trafic qui s’est produit. Un problème récurrent, car «le Border Gateway Protocol est ancien et la structure d’internet, totalement décentralisée, est basée sur une multitude de réseaux différents», détaille Faiz Tandon. «Les erreurs de BGP se produisent de manière récurrente et sont malheureusement difficiles à prévenir, car le protocole international BGP ne fournit pas les fonctions de sécurité appropriées», complète la porte-parole de Swisscom. Safe Host précise qu’aucun client n’a été concerné par cet incident.

Cena Gym Rob Introducing Macintyre John Nock And Friend Hard Good Private At South His Coach DeIWE9H2Y

Contactée, Archana Kesevan, directrice marketing chez ThousandEyes, société spécialisée dans le monitoring, détaille: «Comme Safe Host est un fournisseur connu et digne de confiance, les autres fournisseurs font généralement confiance à ses annonces. Par conséquent, les routeurs de ces fournisseurs ont automatiquement mis à jour leurs informations en fonction de l'annonce Safe Host. Pour tous les utilisateurs directement connectés à ces fournisseurs, la route vers les différents sites Internet a commencé à passer par Safe Host.»

Swisscom affirme que le trafic résidentiel, mais aussi celui des PME et du réseau mobile ont été touchés. Et Swisscom n’a pas été la seule victime de cette erreur. Les clients de l’opérateur néerlandais KPN et des opérateurs français Bouygues et Numericable-SFR ont aussi été touchés. Un analyste de la société américaine Oracle a aussi noté, sur un blog de l’entreprise, que du trafic Google partant de Virginie, à destination de Vienne, a par exemple été détourné par la Chine.

Mauvaise volonté chinoise?

Selon le spécialiste américain des bases de données Oracle, cette affaire révèle deux soucis: «L’incident montre qu’internet n’a pas encore éradiqué le problème des fuites de route BGP. Il révèle également que China Telecom, l’un des principaux opérateurs internationaux, n’a toujours pas mis en œuvre les mesures de protection de base nécessaires pour empêcher la propagation des fuites d’acheminement ni les procédures nécessaires pour les détecter et y remédier en temps utile. Deux heures, c’est long pour qu’une fuite de routage de cette ampleur reste en circulation, dégradant ainsi les communications mondiales.»

«Apparemment, China Telecom, qui était l'un des fournisseurs d'accès Internet qui recevait ces itinéraires erronés, les a ensuite partagés avec son réseau dans le cadre de l'itinéraire, poursuit Archana Kesevan. En raison de leur taille et de leur portée, une tonne de trafic a commencé à essayer d'accéder à divers sites Internet via China Telecom. Cependant, une grande partie de ce trafic a été supprimée sur le réseau de China Telecom, ce qui a finalement perturbé plusieurs services en ligne tels que WhatsApp.»

China Telecom est ainsi soupçonné par plusieurs experts de ne pas avoir réagi et d’avoir accepté du trafic qui ne lui était pas destiné. L’opérateur chinois a-t-il pu avoir accès au contenu qu’il a reçu? «Il est préférable, pour des données confidentielles, de les chiffrer, répond la porte-parole de Swisscom. A l’heure actuelle, nous n’avons pas eu de preuves d’abus, toutefois avec un contenu non chiffré, nous ne pouvons pas l’exclure à 100%.» Il n’y a donc aucune preuve de piratage. Mais des doutes demeurent sur la bonne volonté de China Telecom, qui avait été mêlé à un incident similaire par le passé. L’opérateur chinois ne s’est pas exprimé publiquement.

Publicité
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU
Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU

Suivez toute l'actualité du Temps sur les réseaux sociaux

Psy Coach À Patricia Robert Angoulême SzMVpU